La volonté de faciliter la recherche de solutions amiables aux différends.

La médiation est un mode alternatif de résolution des conflits. Elle permet à des parties qu’un différend oppose de s’inscrire dans un cadre non juridictionnel afin d’en rechercher avec l’aide d’un tiers, le médiateur, une issue amiable.

L’intervention du médiateur est déjà, en soi, le signe que les parties entendent privilégier la voie du dialogue plutôt que celle de l’affrontement car ce sont elles qui décident de le saisir. Leur volonté commune fonde la légitimité du médiateur.

Dès lors, le médiateur doit tout faire de ce qui est en son pouvoir pour faciliter l’émergence de points d’accord entre les parties, propres à  les conduire à une solution qu’elles jugent acceptable.

Pour y parvenir,  le médiateur affirme non seulement son indépendance et son impartialité, sans lesquelles les parties ne sauraient durablement s’en remettre à son intervention, mais il expose surtout sa méthode de travail et il prend des engagements à leur égard :

  • une écoute attentive et équilibrée,
  • le respect du contradictoire
  • la transparence
  •  la confidentialité.

En agissant ainsi, le médiateur offre un espace de dialogue structuré et crée les conditions favorables à la recherche d’une solution amiable.